Martingale conçoit des centrales nucléaires produites en masse

Martingale Inc. a révélé une approche audacieuse pour résoudre les problèmes mondiaux de pauvreté, pollution, sécurité énergétique et climat. La conception du réacteur nucléaire ThorCon à combustible liquide est détaillée sur le site thorconpower.com.

ThorCon

ThorCon est un système complet de modules de production d’énergie, avec entretien par échange et un service de combustible liquide, qui produit une énergie moins chère que le charbon. Jack Devanney, ingénieur en chef, a dirigé un projet « atelier des putois » de quatre ans qui a créé un nouveau type de centrale nucléaire, intégrant des technologies éprouvées avec des approches innovantes pour la fabrication et l’obtention de licences. La production pourrait commencer d’ici 2020. Martingale a publié sa conception pour une électricité bon marché, fiable et sans émission de CO2 sur thorconpower.com.

ThorCon est conçu par Martingale aux États-Unis, tout en ciblant des premières installations dans des pays tournés vers l’avenir, qui soutiennent une réglementation nucléaire neutre sur le plan technologique et qui voient les avantages du processus de licence par test. ThorCon ouvre la possibilité d’un approvisionnement d’énergie quasi illimité, de faible coût, fiable, et sans carbone d’ici 2020.

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Martingale conçoit des centrales nucléaires produites en masse »

    • Effectivement, il y a beaucoup de similarités avec la technologie IMSR de Terrestrial Energy (qui a signé cette semaine un accord avec le laboratoire national d’Oak Ridge.

      – Pas de nouvelle technologie
      – Une conception la plus simple possible
      – Réacteur Modulaire, échangeable
      – Pas de surgénération
      – Durée de vie relativement courte (ThorCon = 4 ans, Terrestrial = 7 ans)

      ThorCon semble vouloir aller encore plus loin que Terrestrial dans la modularité : « ThorCon est beaucoup plus qu’une centrale, c’est un système pour construire des centrales ».

      J'aime

      • Peux t on fabriquer de l’hydrogène selon la réaction de Bunsen avec ce type de réacteur ? c’est à dire : haute température requise, afin de fournir un carburant aux piles à combustibles et aux moteurs thermiques, le stockage solide de l’hydrogène avance !

        J'aime

      • Oui, on peut.
        Voir ici.
        La reaction 2 (2 H2SO4 → 2 SO2 + 2 H2O + O2) demande une température de 830°C, alors que la température d’opération d’un réacteur à sels fondus serait typiquement autour de 700°C, mais on peut utiliser une partie de l’énergie pour pressuriser un caloporteur et ainsi monter la température.
        Sinon il y a le cycle cuivre – clore, également très intéressant pour sa température de conversion plus faible.
        La faisabilité est sans question, mais c’est la rentabilité de production d’hydrogène par ces méthodes qui reste à démontrer (par rapport à la production d’hydrogène traditionnelle avec un combustible fossile en tant que source d’énergie primaire). Et là, les avantages de coût d’un RSF pourrait être intéressants.

        Sujet très intéressant, à creuser…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s