Le nucléaire, filière d’avenir : tout le monde a raison !

Ca y est, le grand débat sur la transition énergétique a démarré, avec les propos d’Arnaud Montebourg sur BFMTV dimanche, qui a qualifié le nucléaire de « filière d’avenir« .

Ses remarques sont-elles vraiment en opposition avec les promesses du président de la république? Tout dépend de l’interpretation du mot « RENOUVELABLE« .

Si une source d’énergie qui a le potentiel de fournir l’ensemble des besoins énergétiques de l’humanité pendant au moins 1000 ans est considérée comme étant renouvelable, et bien l’énergie du thorium, libérée par un réacteur à sels fondus est renouvelable. Ce n’est pas le cas des réacteurs actuels de génération deux et trois qui utilisent l’énergie de l’uranium de manière inefficace.

Vu de cette façon, monsieur Hollande, qui a promis aux français qu’il favoriserait « la montée en puissance des énergies renouvelables en soutenant la création et le développement de filières industrielles dans ce secteur. » a raison.

Et monsieur Montebourg qui dit que le nucléaire est une filière d’avenir a raison aussi !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le nucléaire, filière d’avenir : tout le monde a raison ! »

  1. Pourquoi aucun média ne parle du thorium? Déjà il faudrait que tous les média précisent quand ils parlent du nucléaire qu’il s’agit du nucléaire traditionnel à l’uranium sauf dans le cas présent: Mr Montebourg aurait du dire le nucléaire « au Thorium » est une filière d’avenir.

    J'aime

    • En effet.
      Mr Montebourg a effectivement loupé une belle opportunité! Mais si les médias ne parle (presque) pas du thorium et des réacteurs à sels fondus, les causes sont multiples. On peut citer que :
      La peur de la radioactivité est provoquée principalement par les médias – ça fait vendre.
      L’industrie nucléaire française a investi massivement dans le développement des réacteurs de génération 3 (EPR). Maintenant il faut les vendre, alors il ne faut pas donner trop d’espoir dans la génération 4 pour l’instant.
      Comme toute technologie révolutionnaire, un changement d’esprit est nécessaire. Pour ceux qui ne veulent pas changer, il est facile d’expliquer que c’est impossible de développer cette technologie parce que ça n’a jamais été fait.

      Je sens que vous êtes convaincu Emmanuel. Alors que ferez vous ?
      🙂

      J'aime

      • L’industrialisation des réacteurs à sels fondus n’a pas été faite mais la faisabilité a été démontrée sur des petits réacteurs 2 à 100 MW. D’ailleurs c’est peut être dans cette gamme de puissance qu’il faut pousser les recherches et le développement. Comme il n’y a pas de danger de dispersion non contrôlable de radioactivité en cas de « rupture » du réacteur il est tout a fait envisageable d’avoir des automotrices pour la traction des trains ayant comme source d’énergie un réacteur au thorium de 5 à 10 MW.
        A mon avis les réacteurs au thorium ont un très bel avenir et plutôt que de s’accrocher à des produits en fin de vie et à aider en subventionnant des constructeurs automobiles ou de la sidérurgie « traditionnelle », il serait plus judicieux de développer les produits de demain.

        J'aime

  2. Ping : Le thorium, moins cher que le charbon ? | Energie du Thorium

  3. Ping : Le thorium, moins cher que le charbon ? | Fission Liquide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s