Les énergies alternatives, avec 7PM Auto

Le site 7PM Auto a publié le 10 décembre 2014 une émission sur :

ENERGIES ALTERNATIVES ET CHUTE DU PÉTROLE : À QUOI ROULERA LA VOITURE DE DEMAIN ?

7pm-auto

Cliquez sur l’image pour voir l’émission

 

Présentée par Jean-François Rabilloud et Ali Hammami, cette émission a regroupé sur le plateau, Nicolas Meilhan (Frost & Sullivan), Véronique Saubot (Coronelli International), John Laurie (energieduthorium.fr) et Jean-Luc Ledys (SunPartner Technologies).

Dans les six dernières minutes de cette émission, John Laurie a parlé de la fission liquide, du thorium et de la voiture nucléaire.

L’émission complète est publiée sur le site 7PM Auto, ainsi qu’un extrait de 02:26 avec le titre « Décarbonons les carburants !« 

Publicités

La Promesse de Pandore

« Je suis contre le nucléaire. Mais si ce que j’ai pensé tout ce temps était faux ? Peut-on être écologiste et être pro-nucléaire ? A la lumière du changement climatique, peut-on être écologiste et ne pas être pro-nucléaire ? »

Stewart Brand La Promesse de PandoreStewart Brand, un écologiste qui s’est battu toute sa vie contre le nucléaire, a changé d’avis.

Comme les autres personnes dans le film documentaire La Promesse de Pandore, il est arrivé à la conclusion que la meilleure façon de faire face au changement climatique et au réchauffement planétaire passe par le développement et le déploiement de l’énergie nucléaire.

Ce nouveau film révolutionnaire du réalisateur Robert Stone, plébiscité au Festival de Sundance, pose une question simple : et si la technologie que nous redoutons le plus pouvait nous permettre de sauver notre planète d’une catastrophe climatique certaine, tout en fournissant l’énergie nécessaire à des milliards de personnes dans les pays en voie de développement pour se sortir de la pauvreté ?

still_321

Paris est radioactif ?!?! La Promesse de Pandore explique que la radioactivité est partout.

La force du nouveau film de Stone réside dans les histoires personnelles d’écologistes et d’experts en énergie qui ont été farouchement anti-nucléaires avant de revoir leur jugement, allant même jusqu’à risquer leur carrière et leur réputation. Robert Stone expose ainsi une controverse au sein du mouvement écologiste.

Le film a été projeté pour la première fois en France au cinéma Arlequin à Paris, le 17 septembre 2013, lors d’une séance organisée par la Société Française d’Energie Nucléaire (SFEN). A l’issu de la séance, lors d’une session de questions et réponses, le réalisateur a expliqué que la controverse autour du film est tellement forte que :

« On n’a pas trouvé de distributeur européen pour montrer ce film. Or cela fait 25 ans que je fais des documentaires, et ils sont toujours sortis en Europe. J’ai toujours trouvé des distributeurs, mais pas pour celui-là. Certains dirigeants de chaîne de télévision m’ont expliqué que tous ces grands distributeurs européens avaient investi tellement de temps et d’argent à produire des films anti-nucléaires, des documentaires qui contredisaient totalement ce que j’essayais d’expliquer dans mon film, qu’ils n’étaient pas prêts à faciliter une autre voix, une voix dissidente, celle qui est exprimé par mon film. Maintenant, c’est à vous de décider… Par exemple, Arté, qui me soutient depuis que j’étais un jeune cinéaste d’une vingtaine d’années, m’avait confié qu’ils n’étaient pas prêts à diffuser mon film parce qu’ils avaient diffusé d’autres documentaires qui mentaient ouvertement pusqu’ils déclaraient qu’un million de personnes étaient mortes à cause de Tchernobyl, ou que Fukushima allait contaminer l’intégralité de l’océan pacifique etc. Donc ils refusent de le projeter à la télévision. Donc j’ai décidé de court-circuiter les chaînes de télévision, d’où la sortie sur iTunes dans 25 pays, et maintenant c’est à vous de faire passer le mot et de parler de ce film. »

(pour voir l’ensemble de ce débat, cliquez ici.)

La Promesse de Pandore est disponible sur iTunes dans 25 pays, dont la France, à partir d’aujourd’hui.

Nota (05/07/2014) : Le film entier a été publié sur YouTube par Robert Stone et inséré dans cet article ce jour.

L’énergie durable — Pas que du vent !

David MacKay, membre de la Royal Society, est Professeur de philosophie naturelle du département de physique de l’Université de Cambridge et conseiller scientifique en chef du Département de l’Énergie et du Changement Climatique britannique (DECC).

En 2008, il a écrit un livre sur la consommation d’énergie et la production d’énergie sans combustible fossile, récemment traduit en français et présenté sous le titre L’énergie durable — Pas que du vent.

Les critiques en font l’éloge

Rue89 : « un ouvrage étonnant. […] Avec beaucoup de clarté et d’humour, il dresse un état des lieux lucide et donne un certain nombre de perspectives pour l’avenir énergétique de la planète. »

Fabrice Nodé-Langlois, Le Figaro : « [Ce livre] est un ovni. […] Tous les participants au débat national sur la transition énergétique devraient s’en emparer, ainsi que tous les citoyens qui s’intéressent à la question. »

Ce livre important est dédié « à tous ceux qui ne pourront pas profiter des réserves d’énergie accumulées pendant deux milliards d’années ». Il est disponible à lire en ligne ou à télécharger gratuitement.

Emission France Culture

Les réacteurs à sels fondus et le thorium étaient le thème d’une émission France Culture lundi 22 avril.

Logo_France_Culture

L’émission Continent Sciences de Stéphane Déligeorges a invité Elsa Merle-Lucotte, physicienne à l’Université de Grenoble, et Jean-Louis Basdevant, professeur de physique à l’Ecole polytechnique pour parler de « Centrales au thorium et sels fondus ».

Vous pouvez écouter cette émission en cliquant ici.

Vidéos de la conférence ThEC12 publiées sur le site IThEO

IThEO est l’organisation internationale pour l’énergie du thorium.

ThEC_banner_470x148

Suite au succès de la conférence ThEC12 à Shanghai, Chine entre le 29 octobre et le 1ier novembre, IThEO a publié sur leur site internet les vidéos de toutes les présentations.

 

Thorium Remix 2011

Cette vidéo présente le Réacteur Thorium à Fluorure Liquide (LFTR).

Elle a été produite par Gordon McDowell, avec sous-titres et doublage en français par John Laurie et Mathieu Rouvinez.

Les 5 premières minutes sont une synthèse. Pour la suite, comme c’est extrèmement dense, la consommation en plusieurs séances est recommandée !